Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

bonnes_histoires [2019/10/11 16:11] (Version actuelle)
electropositron créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +=====Bonnes Histoires=====
  
 +
 +
 +====Un F-16 belge s’écrase dans le Morbihan: l’un des pilotes reste accroché à une ligne de haute tension====
 +===Charente Libre, 19 septembre 2019===
 +
 + Deux pilotes de chasse belges aux commandes d’un F-16 ont survécu ce jeudi matin au crash de leur appareil dans le Morbihan, et l’un d’eux est resté suspendu à une ligne haute tension par son parachute avant d’être décroché. "Le pilote et son co-pilote ont pu s’éjecter avant le crash. Ils ont été tous les deux localisés et sont en vie", avait indiqué peu après midi la préfecture du Morbihan dans un communiqué. ​
 +
 +Les secours, dépêchés sur la zone, ont pu rapidement prendre en charge un premier pilote. Ils se sont ensuite affairés à décrocher le second pilote qui est resté accroché avec son parachute pendant plus de deux heures aux câbles d’une ligne EDF. Il a finalement pu être récupéré vers 13h par les pompiers aidés par les services de RTE (Réseau transport électricité),​ le gestionnaire du réseau électrique haute tension. Le second pilote "a été décroché, on a les deux, pilote et copilote, en urgence relative. Ils sont vivants et sont blessés, ils sont pris en charge par les pompiers",​ a indiqué la préfecture.
 +
 +La cause de l’accident n’était pas connue dans l’immédiat. Les deux militaires effectuaient un vol d’entraînement quand leur avion s’est écrasé sur la RD 16 entre Landaul et Pluvigner, dans le Morbihan, au lieu-dit Guernic.
 +Leur avion avait décollé de Florennes (Belgique) et se rendait à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué (Morbihan), a précisé la préfecture. Informé à 10h38 de l’accident,​ le préfet a déclenché le centre opérationnel départemental (COD) ou "​Cellule de crise" à 11h15, un outil de gestion de crise activé en cas "​d’événement majeur"​.
 +
 +====À Besançon, le braqueur est retrouvé endormi sur le canapé de ses victimes====
 +===L'​est républicain,​ 2019-09-29===
 +Scène ubuesque à Besançon (Doubs), à l'est de la France. La scène est racontée par le journal local L'Est Républicain. Dimanche 29 septembre dernier, un jeune homme de 22 ans sort de boîte de nuit, en ayant bu quelques verres. Il est 6 heures du matin dans les rues de la préfecture du Doubs. L'​individu vadrouille dans le centre-ville et frappe à la porte d'un appartement. Sur place, se trouvent trois étudiants, qui eux non plus ne sont pas dans les bras de Morphée.
 +
 +Le jeune inconnu devient dangereux. De sa poche, il sort un couteau de cuisine, et se met à braquer les propriétaires. Le brigand visite toutes les pièces du logement. Effrayé, l'un des trois étudiants sort un billet de dix euros de sa poche et le tend à son agresseur.
 +Affalé sur le canapé
 +
 +La scène tourne alors au ridicule. Le braqueur s'​affale sur le canapé de ses victimes. Le voilà alors qui s'​endort,​ ivre. Les étudiants se saisissent de leur téléphone et préviennent les forces de l'​ordre. L'​agresseur est alors placé en cellule de dégrisement,​ et mis en garde à vue. Celui-ci indiquera alors qu'il « s'est trompé d'​appartement », et qu'il comptait, à l'​origine,​ se rendre chez son cousin, non loin de là. 
 +
 +Selon l'Est Républicain,​ le jeune homme est poursuivi pour « violences et extorsion avec arme, violation de domicile et dégradations de biens privés ». Celui-ci est appelé à comparaître au tribunal de Besançon en février 2020.
 +
 +====Besançon : les braqueurs du McDo tombent sur le GIGN====
 +===L'​est républicain,​ Le 06/​06/​2016===
 +
 +Ils avaient tout prévu pour leur braquage sauf la présence de clients un peu spéciaux. Deux braqueurs d'un restaurant McDonald'​s d'​École-Valentin (Doubs), près de Besançon, sont tombés dimanche soir nez à nez avec des membres du GIGN en civil mais avec leurs armes de service, selon l'Est Républicain.
 +Ils n'ont pas eu le temps de prendre la fuite
 +
 +Les deux jeunes hommes avaient fait irruption dans l'​enseigne de restauration rapide en tirant au fusil de chasse et avaient raflé le contenu des caisses. Les gendarmes ont patienté et laissé les malfaiteurs quitter les lieux avant de se lancer à leur poursuite sur le parking du centre commercial.
 +
 +L'un des braqueurs a eu la mauvaise idée de menacer avec son arme les gendarmes d'​élite qui ont ouvert le feu et touché au ventre le malfrat. L'​autre a eu le temps de fuir avant de faire une violente chute dans des escaliers. Les deux ont donc été interpellés.
 +
 +Certains employés de McDo ont été légèrement blessés en raison du mouvement de panique créé par le coup de feu initial. Opéré dans la nuit, le braqueur est lui hors de danger selon le quotidien régional.
  • Dernière modification: il y a 10 mois